Le cabinet médical et de « petites urgences » Medinf 57, basé à Yutz, ouvrira une antenne à Terville en janvier prochain. Ce projet uniquement dédié à la médecine de ville et initié par la mairie accueillera un premier médecin généraliste en espérant que d’autres professionnels de santé suivent.

Terville compte ses médecins généralistes sur les doigts d’une main. Ces dernières années, des départs de praticiens ont eu lieu sans qu’aucun successeur ne se soit fait connaître. C’est pour tenter d’enrayer ce déficit préjudiciable pour les habitants du secteur que le maire de la ville, Patrick Luxembourger, s’est engagé dans une démarche volontariste en lançant un projet de maison médicale en centre-ville. La rencontre avec Nathalie Russo, médecin urgentiste gérante du cabinet médical Medinf 57 implanté à Yutz, a été déterminante dans la suite à donner à son projet. Début 2019, la Ville a fait l’acquisition d’une habitation située rue de Marspich destinée à devenir la future maison médicale, qu’elle a ensuite rénové de manière à accueillir un premier médecin généraliste début janvier. Cet investissement d’un montant de 400 000 euros doit permettre de constituer un pôle médical qui sera amené à se développer au fil de l’eau et des opportunités.

Développer la télémédecine

« Nous espérons que ce projet qui a reçu le soutien de l’Agence régionale de la santé (ARS) aura un écho chez les médecins », indique Nathalie Russo. Cette maison évolutive pourra par la suite héberger d’autres professionnels de santé et développer la télémédecine. « C’est à l’étude », confirme la gérante de Medinf 57 consciente de la difficulté d’attirer des médecins si près de la frontière luxembourgeoise. Car si le changement de mentalité et la féminisation de la profession ont rendu plus « exigeants » les nouveaux praticiens, la différence de rémunération – du simple au double – entre la France et le Grand-Duché est une réalité contre laquelle il est difficile de lutter.

Le 4 janvier prochain, la maison médicale ouvrira ses portes du lundi au vendredi (9h-12h et 14h-18h). « Les consultations se feront via le site doctolib », précise Nathalie Russo qui n’exclut pas qu’un service complémentaire de consultations à domicile puisse voir le jour ultérieurement à Terville.

Article paru dans le Républicain Lorrain du 5/11/2019